DONNEZ VOTRE AVIS,PARTICIPEZ AUX BLOGS

porto

piana et pierres chinoises

Je viens de decouvrir votre site c'est interessant mais il n'y a pas grand chose sur piana
aujourd'hui piana est en plein travaux comme l'hiver dernier:on refait des placettes,des rues tres bien mais ce qui me scandalise que pour se faire on utilise pour les murets des paves qui viennent de chine!!!ça été la meme chose a porto l'année derniere,le reste des pierres provient heureusement d'une carriere pres de calvi
nous avons en corse des carrières pourquoi ne pas les utiliser pour aider au developpement économique de notre ile et surtout ne pas polluer la planète quand on pense au gaz carbonique produit et a la couche d'ozone qui en a pris un coup dans le transport chine corse !!!!c'est pas serieux !que le conseil general et la ville de piana arrete ce genre de marche,qu'une priorite soit donnee pour des raisons ecologiques aux materaux produits localement c'est legal,il suffit de le vouloir
tchao

 

 

Lire la suite

PIANA plus beau village de france ou plus gros point noir de corse

PIANA plus beau village de france ou plus gros point noir de corse

CERTAINS JOURS SURTOUT EN JUIN ET SEPTEMBRE TOUS LES RECORDS SONT BATTUS !!!!

IL FAUT UNE HEURE POUR FAIRE DEUX KILOMETRES ,IMPOSSIBLE D'AVANCER CARS DE TOURISME ,CAMIONS,VOITURES PARTICULIERES SONT ENTRELASSES LES UNS DANS LES AUTRES ET IMPOSSIBLE DE FRANCHIR CET OBSTACLE !

EN JUIN ET SEPTEMBRE CE SONT LES MOIS OU LES CARS DE TOURISME SONT LES PLUS NOMBREUX CAR LES TOUR OPERATEURS TROUVENT ENCORE DES CHAMBRES POUR LEUR CIRCUIT

CERTAINS PROFESSIONNELS HESITENT A PRENDRE CETTE ROUTE POUR LEUR TRAVAIL ET PREFERENT RETARDER LEURS INTERVENTIONS

IL EXISTE POURTANT DE NOMBREUSES SOLUTIONS ,LES CALANCHES N'EST PAS LE SEUL ENGROIT OU DE TELLES EMBOUTEILLAGE ONT LIEU

UNE SOLUTION SERAIT D'IMPOSER AUX CARS ET CAMIONS DE LIVRAISON UN PARCOUR QUI LES AUTORISERAIT A PRENDRE PAR EXEMPLE UN SEUL SENS CELUI DE PIANA A PORTO ET PRENDRE UN AUTRE ITINERAIRE POUR LE RETOUR VIA VICO PAR EXEMPLE

UNE AUTRE SOLUTION MOINS CONTRAIGNANTE SERAIT D'AUTORISER LE PASSAGE DES CARS ET DES CAMIONS PENDANT LA PREMIERE DEMI HEURE ET ATTENDRE QUE LE FLUX SOIT PASSE ET FAIRE DE MEME POUR L'HEURE SUIVANTE MAIS DANS L'AUTRE SENS CETTE SOLUTION EXISTE POUR LE PASSAGE DE CERTAINS TUNNELS.UN PARKING POURRAIT ETRE ORGANISE AU STADE DANS UN SENS ET AUTOUR DU PARKING DU "CHIEN".LES HORAIRES DES SENS ETANT PROGRAMMES UNE FOIS POUR TOUTE AUX CARS ET AU CAMIONS POUR S'ORGANISER A L'AVANCE POUR NE PAS PERDRE DE TEMPS

IL Y A CERTAINEMENT D'AUTRE SOLUTIONS MAIS IL FAUT REGLER RAPIDEMENT LE PROBLEME CAR IL VA CHAQUE ANNÉE EN S'ACCENTUANT

QUE LA MAIRIE DE PIANA PRENNE ENFIN DES INITIATIVES EN REUNISSANT LES PROFESSIONNELS CONCERNES ET LES SERVICES DU DEPARTEMENT CHARGES DE LA CIRCULATION ET DE L'ENTRETIEN

DEBAT SUR L'IDENTITE NATIONALE

e débat sur l'identité nationale prend un tour inattendu sur l'île de Beauté. Stéphane Bouillon, préfet de Corse, a décidé, lundi 21 décembre, de mettre en ligne un site spécifique consacré à l'identité nationale " en Corse ", une initiative inédite dans les autres régions françaises. " Il m'a semblé que, dans le grand débat sur l'identité nationale, il fallait réserver un espace propre à la Corse pour tenter, clairement, sereinement, d'analyser les fondements de l'appartenance de chacun à la France, à la Corse, et le sens à donner à cette appartenance ", écrit M. Bouillon dans un " éditorial " sur la page d'accueil du site. Le but : " Que tous ceux qui veulent s'exprimer sur ce sujet le puissent sans avoir besoin de s'orienter dans la masse des contributions du site principal. " En trois jours, soixante contributions ont été déposées, témoignant d'une mobilisation inattendue, alors que les forums les plus actifs peinent d'ordinaire à rassembler plus d'une vingtaine de " posts " par jour.

Le débat prend en effet une tournure singulière, très éloignée des thèmes nationaux de discussion sur la burqa ou " être citoyen du monde ". Sur le site de la préfecture de région, les internautes refont le match qui oppose traditionnellement les anti- et les pro-indépendance.

Un match qui tourne, en nombre de contributions, au net avantage de ces derniers. Mercredi 23 décembre, 72 heures après l'ouverture du site, 38 des 60 contributions illustraient des positions ouvertement nationalistes. " Etre français, c'est ne pas être corse. Voilà, c'est amplement suffisant. Pace è salute a tutti ", résume un internaute. " Mon identité à moi est CORSE ", renchérit une autre. D'une valeur inégale, allant de la réaction épidermique à la dissertation sur les origines et l'actualité du nationalisme corse, les contributions commencent à contrarier le ministère de l'immigration, où l'on reconnaît avoir donné un accord de principe à l'initiative du préfet de Corse tout en renvoyant prudemment vers la préfecture pour " tout commentaire ".

En congé de fin d'année, M. Bouillon s'est refusé à toute déclaration, laissant le soin à son service de presse de préciser que " la parole devait rester à l'opinion publique ", en attendant le - seul - débat prévu à ce jour : une rencontre, début janvier, avec Jean-Claude Casanova, directeur de la revue Commentaire. Le débat aura lieu à l'université de Corse, haut lieu de la revendication indépendantiste.

Antoine Albertini (Bastia, correspondant)

www.debatidentitenationale-corse.fr

f Sur le Web

© Le Monde