LA BALEINE A CARGESE !

     http://www.corsicanews.net/histoire/article-331.php
La baleine de Cargèse
Quelle surprise sans doute pour le sieur Frimigacci qui alors qu’il se rendait à la chasse, ce 12 novembre 1817, aperçu échoué sur un rivage des alentours de Cargèse ce qui pourrait être la plus grande baleine jamais recensée dans le monde.

En effet les dimensions du monstre marin qui encombrait l’anse dite "de Pontighone" avait de quoi impressionner, sans nous appesantir lourdement il s’agit tout de même, pour le comprendre, de faire un bref rappel sur ces mastodontes aquatiques.
Des baleines en méditerranée

Les baleines, mammifères marins, sont les plus grands animaux qui aient jamais été observés et selon certains les plus gros ayant jamais existé dans nos mers (y compris avant l’humanité), pensez ainsi que le plus gros de ses représentants, la baleine bleue (Balaenoptera musculus) mesure de 20 à 34 mètres à taille adulte pour un poids de 100 à 200 tonnes et que le record est donc détenu par un spécimen du maximum de ces limites.

Le rorqual commun est la baleine commune de Méditérranée

Les chanceux ayant rejoint la Corse à bord de l’un des nombreux navires la reliant au continent le savent bien, il y a des baleines en mer Méditerranée, celles-çi sont généralement des rorqual communs (Balaenoptera physalus) de taille très respectable à l’âge adulte puisque mesurant 20 mètres en moyenne pour un poids de 65 tonnes.

Si la baleine bleue est donc ce que l’on fait de mieux en terme de taille de baleine elle est toutefois largement dépassée par le spécimen découvert sur les rivages de la cité grecque de Cargèse en ce mois de novembre 1817 et étudiée les jours suivants par un certain docteur Stephanopoli de l’hôpital d’Ajaccio (qui pourrait, qui-sait, être le fameux Dimo Stephanopoli de Commène, naturaliste et médecin, qui outre avoir été le médecin de famille de la famille Bonaparte dans cette ville avait été choisi par le général Bonaparte pour mener à bien une expédition en Grèce à la fin du XVIIIe siècle).
Une baleine taille maousse

Avouons le tout de suite, le monstre étudié par le docteur Stephanopoli n’est ni une baleine bleue ni un rorqual commun mais, comme nous le dit le rédacteur du Journal de la Corse dans son édition du 6 décembre 1817, une baleine franche.
A noter que l’on peut déduire d’études plus récentes qu’elle aurait dû être plus précisément une Eubalaena glacialis soit donc une baleine franche de l’Atlantique qui à ce titre aurait bien pu errer dans nos eaux à la faveur d’un refroidissement que les météorologues pourraient éventuellement confirmer à cette date.

A noter également que si les Eubalaena glacialis (en voie d’extinction) sont loin d’avoir les dimensions des deux baleines citées plus haut, celle de Cargèse défie toutes ces règles pré-établies, en effet les mesures effectuées font état d’une "longueur, depuis le sommet de la tête à l’extrémité de la queue" de "180 palini du pays (45 mètres)" et qu’en outre "16 hommes entrés dans le vide intérieur de cette baleine, après qu’on en a eu extrait les intestins et autres viscères, y travaillaient sans peine à détacher les morceaux".

La taille vous en conviendrez à de quoi impressionner, notamment compte tenu de ce qui a été précisé plus haut, et en fait comme il le fut alors relevé "une des plus grosses qu’on ait jamais rencontré, même dans les mers du Groenland" et l’on pourrait rajouter l’une des plus grosses vues en Corse également puisque l’on en avait déjà découvert une, de taille à peine inférieure sur nos côtes, en 1620

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×