CARGESE ET SIVU

BULLETIN D’INFORMATION DE LA MAIRIE DE CARGESE N°16 DECEMBRE 2008
LE MOT DU MAIRE
 
Mes chers concitoyens
 
 En cette année 2009, nous aurons à relever le défi du tri sélectif de nos déchets. Bien que la démarche soit initiée
partout ailleurs sur le continent, notre micro région de part l’effort de concertation réalisé au sein du SIVU Sevi Sorru
regroupant les communes de Balogna, Cargèse , Piana, Coggia et Vico est l’une des premières à s’y atteler en milieu rural.
 Hormis le fait que les structures SIVU et SYVADEC existent bel et bien désormais, que deux recycleries soient mises
en service, rien ne pourra être possible si chaque citoyen n’adhère pas pleinement à la démarche.
 Nous sommes désormais face à un défi qui touche bien sur nos collectivités mais au-delà, la responsabilité individuelle
de chacun d’entre nous.
 Il serait en effet dommage qu’une fois les moyens mis à notre disposition nous ne sachions passer à l’acte en triant.
 Les avantages sont évidents :
  le tri sélectif diminue le volume à traiter des déchets d’où une maîtrise à terme de la taxe d’ordures ménagères;
  la valorisation des déchets est un des facteurs clés du développement durable;
  y parvenir est un challenge collectif que nos 5 communes et leurs habitants doivent réussir avant l’été de par
leur vocation touristique.
 
 Notons ainsi les cinq principaux points de l’opération :
  a/ la collecte sélective a pour vocation d’être un outil d’optimisation de la gestion des déchets ménagers, de
maîtrise des coûts de ce poste budgétaire et de respect de la réglementation;
  b/ le principe de la redevance spéciale pour les commerces dans les zones touristiques permet d’éviter que la
population permanente ne supporte seule le coût des déchets lié aux activités touristiques et commerciales;
  c/ la création d’un Syndicat Intercommunal à Vocation Unique permet de disposer d’une meilleure gestion des
déchets à l’échelle d’un territoire. Elle vise à réduire les coûts en mutualisant les moyens actuels (humains et
matériels) ,économie d’échelle et permet de bénéficier d’un régime de subventions exceptionnel;
  d/ comme déjà dit plus haut, la valorisation des déchets est un des facteurs clés du développement durable;
  e/ les élus délégués chargés de l’opération sur le territoire de la commune ont besoin de votre aide et
compréhension pour les appuyer lors de cette tâche.
 
NB : pour la première fois depuis longtemps le défi qui est proposé ne l’est pas simplement à la collectivité mais à l’ensemble
de la population et sous les projecteurs d’une modernité dont nos visiteurs seront les juges et témoins.
 
 Notre commune sera d’autant plus propre que notre comportement sera vraiment citoyen et inversement ! Et plus notre
comportement sera exemplaire moins chacun d’entre nous paiera pour ce tri sélectif.
 
 Ainsi donc cette année le taux de la taxe des ordures ménagères est passé à Cargèse de 4.98% à 10%. Cette
augmentation a choqué bon nombre de contribuables. Néanmoins il y a évidemment une explication à cela:
  l’équilibre budgétaire du SIVU SEVI SORRU regroupant Balogna, Piana, Coggia, Cargèse, et Vico a du se
faire sur une moyenne globale et le taux fixé à 10% de façon identique sur le territoire des cinq communes;
  ce taux imposé par arrêté préfectoral sur la base d’une étude financière de la Cours Régionale des Comptes
préjugeant du 1er budget du SIVU correspond au coût réel de fonctionnement de ce SIVU et SYVADEC, donc au
coût de la collecte et du traitement des ordures ménagères. En fait , nous n’avions  jamais payé le véritable prix du
service complet des ordures ménagères;
  le prélèvement de la part encaissée par le SYVADEC, organisme régional de traitement des déchets, correspond
à  121.905 € ( soit 135€ la tonne pour 903 tonnes de déchets ) ; la part communale qui correspond au coût réel de la
collecte des déchets de Cargèse est donc de 4,98% (de la valeur locative de chaque habitation) ; la part du
SYVADEC concernant le stockage, le tri sélectif, la valorisation et le transfert est de 5,02% ce qui porte ainsi le taux
à 10%. Cette part du SYVADEC double donc la taxe mais c’est de toute façon une obligation légale.
 
         François GARIDACCI

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×