PROLONGATION DES ARRETES MIOT

Corse: vers la prolongation des exonérations sur les droits de succession

17/10 | 22:53 LES ECHOS
 

Les Corses devraient conserver pendant cinq ans encore l'exonération de droits de succession dont ils bénéficient depuis plus de deux siècles sur les biens immobiliers, aux termes d'une disposition adoptée mercredi par la commission des Finances de l'Assemblée nationale.
Selon cet amendement au projet de budget, qui sera soumis d'ici la fin de la semaine au vote de l'ensemble des députés, ce régime dérogatoire, qui devait disparaître à la fin de cette année, sera prorogé jusqu'à fin 2017.
L'Assemblée de Corse avait demandé en juillet la prorogation pour cinq ans de ce dispositif, traditionnellement appelé arrêtés Miot, du nom du conseiller André-François Miot de Melito, qui, envoyé en Corse par Bonaparte, l'avait institué en 1801 pour compenser le handicap de l'insularité.
Les députés radicaux de gauche, emmenés par le député de Haute-Corse Paul Giacobbi, ainsi que le député PS du Val d'Oise François Pupponi ont proposé avec succès à la commission la prorogation du système, au nom notamment, selon M. Pupponi "des fortes contraintes géographiques" de la Corse, qui engendre "des difficultés durables d'ordre économique et social".
vdraz

 

Copyright © 2010 AFP. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) (dépêches, logo) sont protégées pas des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune des informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploité commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site