DEUX MAIRES DU CANTON SE POSITIONNE

       DEUX MAIRES DU CANTON SE POSITIONNE SUR LE PADDUC

 

LE MAIRE DE PIANA ;POUR LE PADDUC TEL QU'IL EST ET UNE MODIFICATION DE LA LOI LITTORAL

LE MAIRE D'OZANNI ;CONTRE ET POUR LE MAINTIEN DE LA LOI LITTORAL

 

 

Padduc :  Le Padduc présenté aux maires de Corse-du-Sud  (12h55)

Alex Bertocchini – Alta Frequenza) - Le PADDUC était à nouveau en discussion hier (jeudi) devant un collège, on ne peut plus attentif et intéressé, celui de l’association des maires de Corse-du-Sud. Ange Santini et une bonne partie de l’Exécutif, en effet, étaient venus donner une nouvelle explication de texte d’un document qui n’en finit pas de provoquer le questionnement. Les maires, en effet, quelle que soit leur appartenance politique, se posent beaucoup de question sur un plan de développement qui, à des degré divers, va impacter leur communes. Ils aimeraient savoir de manière plus précise quel sera leur rôle exact lors de l’élaboration des plans d’urbanisme de leur propre commune et comment ils doivent interpréter le PADDUC. Ange Santini a répondu point par point à toutes ces questions en rappelant toutefois que le PADDUC n’était pas un catalogue de revendications et de projets. Ecoutons-le.

des maires satisfaits des réponses apportées  (12h54)

Alex Bertocchini – Alta Frequenza) - Toujours à ce sujet (voir ci-dessus), certains ont été satisfaits par les réponses apportées, et notamment à propos de la clarification de la loi Littoral. La loi Littoral telle qu’elle se définit actuellement et notamment son document de référence, le fameux atlas du littoral de l’Etat, ne permet pas d’avoir une idée précise en matière de protection, "le PADDUC oui", c’est en tous cas le sentiment d’Aline Castellani, maire de Piana.

http://www.alta-frequenza.com/index.php/fr/content/view/histo/59/day/5/month/12/year/2008

Dans son interview elle demande également une modification de la loi littorale trop contraignante !!!

PADDUC (suite) : d'autres pas convaincus  (12h53)

Alex Bertocchini – Alta Frequenza) - Toujours à ce sujet (voir ci-dessus), François Alfonsi, maire d’une commune toute proche et elle aussi ultra-sensible en matière de protection, n’est pas du tout du même avis. Selon lui, le PADDUC apporte encore plus de flou qu’il en existe aujourd’hui, ce qui va compliquer de manière importante, la tâche des maires. Ecoutons le maire d’Osani.

 http://www.alta-frequenza.com/index.php/fr/l_info/l_actu/padduc_suite_d_autres_pas_convaincus

 

Réforme des procédures d’instruction des permis de construire en Corse  (07h54)

Alex Bertocchini - Alta Frequenza) - La réforme des procédures d’instruction des permis de construire ! C’etait le thème, difficile, abordé hier (lundi) par l’association des maires de Corse-du-Sud. En effet, celle-ci a reçu hier après-midi le préfet de Corse, pour évoquer ce sujet on ne peut plus important. Il faut rappeler qu’actuellement, dans les villes dotées d’un service d’urbanisme, les permis de construire sont instruits et délivrés par le maire, ce qui n’est pas le cas dans les petites communes. En effet, outre le fait que les dossiers soient instruits par les services de l’Etat, en l’absence de document d’urbanisme, c’est le préfet qui signe le permis, avec toutes les contestations que cela peut engendrer. Simplifier afin de mieux cadrer les choses : c’est en fait le but de cette réforme. Michel Delpuesh l’a d’ailleurs martelé hier : il faut absolument que les communes se dotent d’un document d’urbanisme afin se savoir précisément ce qui est constructible ou pas. Ecoutons Aline Castellani, maire de Piana, qui a souvent été confrontée à ce genre de difficultés.

http://www.alta-frequenza.com/index.php/fr/l_info/l_actu/reforme_des_procedures_d_instruction_des_permis_de_construire_en_corse__1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site