La statue-menhir d’U Scumunicatu,cargese

La statue-menhir d’U Scumunicatu


Les randonneurs qui achèvent la traversée «Mare e Monti» entre Calenzana et Cargèse auront repéré au cours de leur semaine de marche quelques pages d’histoire de la Corse : fortin de Girolata, ponts génois du Fango et d’Ota, vestiges d’anciennes mines (lire par ailleurs) et autres bergeries. Avant d’entreprendre leur ultime bascule vers la mer, ils pourront découvrir la dernière page de cette balade au fil du temps et du maquis, en visitant la campagne de Paomia et son témoignage le plus remarquable d’un lointain passé…
Les lieux sont en effet connus du fait de l’installation, en 1676, d’une colonie grecque dont les rites religieux ont parcouru le temps jusqu’à nous ; mais, quelques millénaires plus tôt, ils furent le théâtre d’autres évènements, commémorés par la présence d’un dolmen méconnu (sépulture collective d’ une tribu ancienne, quelque peu malmenée après 4000 ans d’existence…) et de la statue-menhir de Scumunicatu. Découverte par hasard, à la suite de travaux agricoles au bord du ruisseau de Bubbia, cette dernière a été restaurée sous l’égide du CNRS et transportée à deux pas d’une ferme où on peut aujourd’hui la visiter.
Une balade qui peut très bien s’inscrire dans le cadre d’une journée pédestre et à thème, à la recherche des autres mégalithes du secteur : dolmen de Casaglione (en prolongeant la piste du réservoir communal), statue d’Apricciani (à l’entrée du village de Vico), fragments de statues-menhirs visibles dans deux des angles de l’ancienne cathédrale de Sagone…

La Corse regorge de sites préhistoriques et de vestiges de ces époques,... pierres sculptées, menhirs, dolmens, monolithes, ... !
Celui qui est proposé ici est le menhir sculpté d'U Scumunicatu dans la région de Cargèse que l'on peut atteindre facilement en une courte balade...

de Sagone…

 

L’itinéraire est évident à suivre ; partant des hauts de la petite ville de Cargèse, il s’aventure en effet le long du sentier balisé Tra Mare E Monti. La statue-menhir est visible sur la gauche du chemin, avant que celui-ci ne rejoigne la route départementale 181 et n’entame alors sa plongée en direction du hameau de Lozzi (variante de retour, supposant une courte manœuvre de véhicules).

• Accès : dans Cargèse, prendre la route de Paomia (D181) et dépasser la gendarmerie d'environ 500m

• Difficulté : parcours évident et couramment fréquenté

• Durée : 2h aller et retour

• Dénivelée : 250m

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site